vendredi 18 janvier 2013


Retour sur la rencontre du Service correctionnel Canada (SCC)

L’employeur nous a invités à une conférence mercredi dernier, soit le 15 janvier, à 12 h et à 15 h. Comme dit précédemment, les deux présentatrices du SCC, Mme Christine Perreault (psychologue) et Louise Dubreuil (service de formation), sont venues nous parler des réactions des victimes suite à un événement critique.

Cette rencontre, à laquelle plus de 200 employés ont assisté, se voulait une présentation informative dans le but d’installer une culture de compréhension. Les conférencières ont fait états de plusieurs observations qu’ils ont faites à travers le temps, en travaillant avec les victimes d’incidents graves du SCC.

Ce fut une rencontre très intéressante. Elle nous tout d’abord expliquer que leur rôle étaient de nous aider à mieux comprendre les victimes et rappeler qu’il ne faut jamais les blâmer ou les juger dans de telle situation. Éviter les commentaires du type : moi je n’aurais pas fait ça de même. Les victimes ont une lecture unique et dynamique de l’événement. Il faut éviter de garder des étiquettes aux victimes qui laisse rattacher à l'agresseur (ex. : le gars de la prise d’otage). Ceci peut avoir comme effet une traumatisation secondaire. Il faut se rappeler que la victime avait une vie avant l’incident, mais aussi une vie après.

Les présentatrices ont ensuite parlé de ce qui doit être fait pour bien gérer une situation d’urgence. Elles ont mentionné qu’un organigramme avec des rôles définis très précisément doit être fait d’avance et su et compris de tous. Ceux qui ont un rôle établi doivent accomplir leurs nouvelles fonctions, mais leurs tâches régulières doivent être accomplies par quelqu’un d’autre. Tous les autres employés gèrent le reste de l’établissement avec le même rôle, sauvé le plus de vies. C’est ce genre d’organigramme et de procédure que nous aimerions avoir à Pinel.

Finalement, elles ont fait état de quelques recommandations pendant la crise et lors du suivi post agression. L’employeur se questionne présentement sur les meilleurs moyens de transmission de cette présentation, mais il nous confirme que vous serez informé de la méthode de diffusion par affichage ou sur le Phil. Nous vous conseillons de la voir si vous ne l’avez pas déjà vu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire