mercredi 20 février 2013


Présence d’amiante friable à l’Institut

Comme vous l’avez sûrement déjà appris, le secteur des loisirs est fermé depuis le 14 février dernier. Des matériaux comportant de l’amiante s’effritaient. Donc, il y avait présence d’amiante friable ce qui représente un risque.

Bien qu’une affiche interdise l’accès, il semble que certains travailleurs ont circulé dans le secteur. Nous vous demandons de ne pas aller dans le secteur sauf si vous avez l’autorisation du bureau de santé. La représentante du bureau de santé nous confirme d’ailleurs que le secteur est cadenassé pour assurer que personne ne circule sans autorisation dans le secteur. Selon nos informations, le secteur sera fermé au moins jusqu’au lundi 4 mars.

Pour ce qui est de la décontamination de l’amiante, nous estimons que l’employeur fait tout selon les règles. Nous savons que l’employeur suit leur plan de gestion de l’amiante, création du Groupe Gesfor Poirier, Pinchin Inc. (firme spécialisée qui offre des services d'ingénierie, de gestion de projets, de consultation et de formation).

Pour l’instant, le rapport d’échantillonnage conclut que le taux d’amiante présent dans l’air est en dessous du taux de concentration limite. Toutefois, le système de ventilation étant coupé, cela implique que l’échangeur d’air ne fonctionne pas. C’est pourquoi il est conseillé de ne pas rester plus que 15 minutes dans le secteur pour ceux qui ont l’autorisation.

Nous avons communiqué avec la CSST pour avoir de l’information, mais aucune plainte n’a été déposée, car l’application du plan de gestion de l’amiante nous semble conforme. Nous voulons d’ailleurs souligner la bonne gestion de l’employeur dans ce dossier.

Pour les travailleurs qui sont inquiets, nous vous invitons à consulter votre médecin de famille et à visiter votre CLSC le plus proche pour vous renseigner sur les tests de dépistage disponible.

Nous travaillons avec le bureau de santé dans le dossier et nous vous tiendrons au courant des développements à ce niveau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire