lundi 22 avril 2013


Yanick Ducharme est retiré de l’équipe Oméga
et de verbalisation

Notre agent de grief, Yanick Ducharme, a récemment appris qu’il ne faisait plus partie de l’équipe Oméga et ne serait plus dans l’équipe de soutien au niveau du processus de la verbalisation. Il semble que selon l’employeur, il ne croyait plus au programme. Voici les faits.

Formateur Oméga reconnu

Il y a déjà plus de 7 ans, Yanick devenait formateur Oméga. Il fut sélectionné suite à une entrevue ou siégeait Robert Groleau, Guy Arseneault, Francine Pilote et Line Bouchard. Yanick répondait à toutes les attentes et l’employeur décida d’investir en lui. Il donna de nombreuses formations à l’interne et il participa au rayonnement du programme Oméga comme formateur à l’international. Il représentait Pinel à l’étranger. Il de plus collaboré à la confection de nouvelles formules de mises à jour Oméga.

Il se sentait considéré et valorisé par le fait qu’il était consulté et que ses commentaires puissent aider ses collègues a travailler de manière plus sécuritaire.

Verbalisation

Depuis plus d’un an, Yanick était dans l’équipe de soutien post événement. Il était dans l’équipe de verbalisation. Pour lui, le lien entre ces deux postes était facile à faire, car l’approche de la verbalisation est très près des valeurs véhiculées par Oméga.

Depuis l’automne 2012, Yanick a nommé son mécontentement dans la prise en charge de la part de l’employeur à l’égard des victimes ou témoins d’agressions. Il note des lacunes et recommande l’adoption d’une procédure claire quant à la prise en charge du personnel. Il assiste à quelques réunions, dont certaines, à sa demande. L’écoute est au rendez-vous.
Par contre, suite à l’entrevue donnée à la journaliste Gabrielle Duchaine (à la demande de la journaliste), des rumeurs se mettent à courir. Bien que la vision de la journaliste ne reflète pas complètement l’opinion de Yanick, qu’il ait fait l’article en tant que membre du syndicat, il apprend par un collègue qu’il serait retiré de l’équipe Oméga.

Il demande donc une rencontre à Robert Groleau où il se fait dire que part son discours, il véhiculait qu’il ne croyait plus au programme Oméga. Il était contre-productif. En réponse, Yanick a nommé que ce qui dérange, c’est peut-être le fait qu’il croit plus au bienfait d’oméga que les gestionnaires. C’est pourquoi il le défend aussi bien.

Il a ensuite appelé Geneviève Lahaie pour savoir s’il restait auprès de l’équipe de verbalisation. Elle lui a signifié que non.

Conclusion

Nous croyons syndicalement que l’employeur veut museler M. Ducharme et que le retrait de Yanick comme formateur, est une mesure punitive interdite par les lois.

Nous avons donc déposé une plainte en vertu l’article 15 du Code du travail et nous allons traiter ce dossier à la commission des relations de travail. Bien entendu, nous vous tiendrons au courant des développements dans ce dossier.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire