lundi 27 mai 2013


Les coupures de service et la sécurité à Pinel dans les médias

Dans la foulée des coupures de services et des moratoires demandés à l’Institut, le reporter Harold Gagné du réseau TVA a approché le syndicat à Pinel.

Lors de l’entrevue, plusieurs sujets ont été abordés. La fermeture de deux services à l’Institut et les coupures de postes qui en résulteraient ont bien entendu été discutées. Nous avons déploré que les coupures ne se fassent pas, tel que prévu, au niveau de l’administration et des cadres, qui, à notre avis, sont trop nombreux et dont le nombre continue d’augmenter.

Dans la foulée du rapport d’enquête paritaire suite à la prise d’otage, nous avons examiné l’application des recommandations et la formation des employés pour améliorer la prévention. Nous avons déploré le fait que les recommandations n’ont été appliquées que très partiellement et que la formation n’est toujours pas adéquate.

Finalement, face aux plaintes à la CSST, nous avons étudié avec le reporter toutes les dérogations que la CSST a exigées à l’employeur : plan d’action, formation des employés, équipement de protection, enquête/analyse suite à un incident/accident, prise en charge des employés victimes d’incident, communication au niveau de l’équipe multidisciplinaire. Nous avons, encore là, déploré le manque d’action de l’employeur dans ces dossiers.

Le reportage sera diffusé aujourd’hui au réseau TVA lors du bulletin d’informations entre 17 h et 18 h 30.

vendredi 24 mai 2013

Pétition contre l'optimisation


Vous trouverez ci-joint un lien, afin de signer une pétition pour une demande de moratoire sur les projets d'optimisation dans les services de santé et de services sociaux. Nous vous demandons, de le signer en grand nombre!

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-3807/index.html

mercredi 8 mai 2013


Visite du comité d’évaluation des emplois

C’est vendredi passé, le 3 mai dernier, que le comité d’évaluation des emplois est venu à l’Institut. La visite s’est bien déroulée et le comité a apprécié voir dans quel milieu les AGI/gardes travaillent.

Le comité est composé de Nathalie St-Georges (conseillère syndicale), Francine Lamothe (responsable politique), Martine Roy et Louise-Anne Giguère (membres). Elles étaient accompagnées par Alain Tessier (coordonnateur des affaires sociales du SCFP), car ce dernier sera le plaideur dans ce dossier.

Il faut se rappeler que les AGI/Gardes à l’Institut sont en processus pour changer leur titre d’emploi. Ceci permettra aux AGI/Gardes d’avoir une nouvelle évaluation de leurs tâches qui ont changé récemment (AGI unité). Toutefois, le but ultime de cette démarche est de reconnaître l’exigence de ce titre d’emplois et de permettre à ces travailleurs d’avoir un salaire décent. En effet, si la création du nouveau titre d’emploi est reconnue par le gouvernement, nous pouvons être optimistes pour que ces travailleurs aient aussi une nouvelle échelle salariale.

Nous sommes présentement à finaliser le document pour le présenter à l’employeur pour faire une demande conjointe au comité national des emplois non-prévu. Nous suivons le dossier de près.

Intoxication, gastro-entérite et autres maladies connexes…

Le 29 avril dernier, l’employeur nous annonçait dans une note interne, que certains patients présentaient des symptômes d’intoxication alimentaire. Des déclarations à la Direction de la santé publique de Montréal et auprès de la Direction d’inspection alimentaire ont ensuite été faites. L’institut attend le résultat de ces analyses pour savoir si d’autres mesures doivent être prises.

De plus, l’employeur nous annonçait aussi que d’autres patients présentaient des problèmes gastro-intestinaux. Toutefois, selon la Direction de santé publique il n’y aurait pas de problème d’éclosion de gastro-entérite sur l’île de Montréal.

Finalement, l’employeur nous annonçait que les secteurs de Repentigny et de La Gardeur ont émis un avis d’eau contaminée. Il recommandait de suivre les directives de ces municipalités.

L’exécutif syndical tient à vous informer que lorsque vous contractez une maladie à l’Institut, vous devez remplir une déclaration d’accident de travail. Si vous démontrez que votre maladie est en lien avec l’exercice de votre profession (présent sur une unité 24-48 heures avant ou après qu’un patient ait démontré des symptômes), l’employeur pourrait assumer 2 jours de congé.

En fait, tenez-nous informés si vous avez eu des problèmes gastro-intestinaux suite à un quart de travail à l’Institut.

Comme à l’habitude, nous vous tiendrons au courant des déroulements dans le dossier.

Désinformation au niveau du temps supplémentaire

Nous avons appris récemment que certains employés se sont vus offerts du temps supplémentaire (T.S.) pour un quart de travail, même s’ils ne répondaient pas au critère de T.S.

Il semblerait, selon nos sources, que Richard Leclerc aurait offert un T.S. pour un quart de travail à cause d’un manque urgent de personnel. Bien que l’offre semble intéressante, nous ne pourrons pas vous défendre si vous n’êtes pas payé en T.S. Cette pratique est contraire à la convention collective. Donc, l’employeur devrait en fin de compte, vous payé seulement à taux simple si vous ne répondez pas au critère de temps supplémentaire (16h entre 2 quart de travail ou plus de 40hrs/semaine).

Restez vigilant, car cette pratique induit les travailleurs en erreur.


Le régime de pension du Canada (RPC)

La sécurité à la retraite est un problème croissant partout au Canada. Plus de 11 millions de travailleurs canadiens sont sans régime de retraite au travail. Étude après étude, on se rend compte que les travailleurs canadiens ne peuvent pas épargner suffisamment pour la retraite. Si rien ne change, les baby-boomers et les générations futures feront face à un sérieux déclin de leur niveau de vie à la retraite.

Dans le but de changer les choses, le SCFP national a organisé une campagne en ligne en vue de bonifier le Régime de pensions du Canada. En juin, le pays peut faire un pas vers la sécurité de la retraite pour tous les travailleurs.

Veuillez prendre un instant pour visiter http://scfp.ca/action/temps-de-bonifier-le-rpc. Un moyen d’action en ligne organisé sur un enjeu qui devrait vous intéresser. Il faut à peine deux minutes pour changer les choses…

Semaine nationale de la santé mentale

Du 6 au 12 mai 2013, c’est la semaine nationale de la santé mentale.

Durant cette semaine, trois objectifs sont mis en avant : 

1 - Sensibiliser la population à l’importance de prendre soin de sa santé mentale autant que de sa santé physique ;
2 - Sensibiliser les personnes au fait qu’elles ont un rôle important à jouer dans l’amélioration et le maintien de leur propre santé mentale et de celle des gens qui les entourent ;
3 - Proposer à la population des moyens pour maintenir et améliorer sa santé mentale.

La santé mentale est un aspect essentiel de votre santé générale. La santé mentale est plus que la simple absence de maladie mentale, c’est un état de bien-être. Il est important de prendre conscience de votre santé mentale car elle affecte chaque aspect de votre vie quotidienne et votre capacité de fonctionner.

Conseils pour une bonne santé mentale.

Ce que vous pouvez faire pour votre santé mentale :
  • Profitez de la vie.
  • Mangez sainement et soyez actif.
  • Demandez de l’aide quand vous en avez besoin.
  • Parlez de vos sentiments.
  • Soyez indulgent à votre égard.
  • Prenez le temps de vous détendre.
  • Adoptez un discours intérieur positif.

Source :
-          www.acsm.qc.ca
-          www.semainedelasantementale.ca/

mercredi 1 mai 2013

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SPÉCIALE

Suite aux annonces de la fermeture du H-2 et des autres abolitions de postes dans le secteur administratif, nous vous convoquons à une assemblée générale spéciale. Venez en grand nombre afin d’avoir les bonnes informations et de faire cesser la désinformation.


Mardi 14 mai

(auditorium)

Jour:
11 à 12h 

12 à 13h 
13 à 14h 

Soir: 
16 à 17h
17 à 18h
18 à 19h

Nuit du 14 mai (cafétéria)
1h30 à 2h15 
2h15 à 3h00

Votre exécutif

Fermeture du H-2 et abolition de poste (secteur administratif)

Comme vous le savez, nous sommes présentement en période d’austérité économique. Le gouvernement péquiste de Pauline Marois continue de mettre en place des politiques budgétaires restrictives, en coupant dans les dépenses publiques pour atteindre l’équilibre budgétaire en 2014. Ces coupures affectent entre autres le système de santé et des services sociaux.

L’impact est majeur dans notre organisation. Ces coupures budgétaires représentent des fermetures de services et des abolitions de postes à l’interne. Plusieurs d’entre vous sont inquiets face à leur avenir à l’Institut. Nombreux sont ceux qui se questionnent sur l’impact que ses coupures auront sur eux. Sachez que nous sommes sensibles aux inquiétudes que vous vivez. 


Présentement, plusieurs ouï-dire circulent. En fait, plusieurs personnes font de la désinformation; syndiqués comme cadres. Dans un dossier comme celui-là, c’est ce qui est de pire pour augmenter l’inquiétude. Dans le but de vous informer adéquatement sur la situation, nous avons planifié une assemblée générale le 14 mai prochain. Lors de cette rencontre, nous vous informerons de vos droits en lien avec ce qui est prévu à la convention collective : fermeture de service (article 14.06 et 14.10 de la convention collective national) et procédure de supplantation (article 7 des ententes locales.) 


Présentement aucune entente n’est intervenue entre le syndicat et l’employeur. Donc, si la fermeture était effective immédiatement, ce serait la procédure normale de supplantation qui s’appliquerait. Comme nous vous avons informés, nous avons eu une première rencontre avec l’employeur le 23 avril dernier. C’est seulement à ce moment que nous avons été informés que l’unité H-2 allait être fermée définitivement en novembre 2013. Nous avons alors posé des questions auxquelles nous aurons des réponses lors de la prochaine rencontre, le 6 mai prochain. 


Nous irons ensuite en assemblée générale le 14 mai pour répondre à vos questions et connaître vos suggestions dans ce dossier. Nous voulons obtenir un mandat clair de l’assemblée générale pour regarder les alternatives susceptibles de réduire l’impact sur les personnes salariées (entente avec l’employeur).



Nouvelle information dans le dossier
de la fermeture du H-2


Suite à l’annonce faite au C.A. le jeudi 11 avril dernier, l’employeur a rencontré certains membres de l’unité H-2. Les membres de l’exécutif ont été rencontrés le mardi 23 avril.

Lors de cette rencontre, était présent :
· Daniel Frigon (coordonnateur, fonction particulière),
· Dominique Gagnon (conseillère en gestion des ressources humaines)
· Étienne Gagnon (adjoint administratif et clinique à la DSI-DP)
· Michel Garneau (coordonnateur de l’unité H-2)
· Jean-Sébastien Turcotte (comité relation de travail)
· Steve Marcotte (Président SCFP-2960)
· Mélanie Gougeon (Secrétaire générale SCFP-2960)

Ce fut une rencontre préparatoire pour la prochaine rencontre prévue le 6 mai prochain. Nous ne savons pas si le syndicat des professionnels a été rencontré.

L’employeur nous a fait part de certaines informations, mais rien n’a été discuté. Nous avons posé plusieurs questions qui seront répondues lors de la prochaine rencontre.

Les faits

Nous avons premièrement appris que l’unité H-2 était fermée officiellement, mais que la date de réouverture n’est pas encore prévue. Nous n’avons pas de date fixe pour la fermeture, mais il semblerait, selon l’employeur, que ce serait autour de novembre 2013. L’employeur doit toutefois nous avertir officiellement minimalement 2 mois avant la date de fermeture. 

 Il faut comprendre que le projet de transformation de l’unité H-2 en unité d’expertise est toujours valide, mais que la date où l’unité rouvrira ses portes reste encore incertaine.


Voici les 29 postes touchés :
- 1 infirmier(ère)                       TC     1 jour
- 1 infirmier(ère) clinicien(ne)  TC     1 soir
- 6 sociothérapeutes                 TC      3 jour, 3 soir
- 2 commis d’unité                   TC      1 jour, 1 soir
- 1 AGI                                     TC      1 nuit
- 4 infimier(ère)                        TPR    2 jour, 2 soir
- 9 sociothérapeutes                 TPR    4 jour, 3 soir, 2 rotations
- 4 commis d’unité                   TPR    2 jour, 2 soir
- 1 AGI                                     TPR    1 nuit



De plus, nous avons eu la confirmation que la suspension des affichages est en relation avec la fermeture de l’unité H-2. Selon les dispositions locales (article 6.1) et selon la convention collective (article 14), l’employeur peut suspendre les affichages pour un maximum d’un an. L’employeur doit obligatoirement faire un affichage autour du 14 mars 2014 ou avant.


Nous avons aussi appris que les nominations pour les affichages de janvier et février allaient se poursuivre comme à l’habitude.


Période de coupure budgétaire


Il faut comprendre que nous sommes en période de coupure budgétaire. La prévision du budget en cours prévoyait un déficit de 1,5 million où il reste encore 1 million à trouver. Nous avons d’ailleurs demandé à l’employeur où allaient se faire les autres coupures et de quelle nature allaient être ces coupures. Nous devrions avoir des nouvelles lors de la prochaine rencontre.

Finalement, sachez que nous rencontrerons prochainement l’équipe du H-2 et que si le besoin est nécessaire, une assemblée générale spéciale sera tenue.