mercredi 1 mai 2013


Fermeture du H-2 et abolition de poste (secteur administratif)

Comme vous le savez, nous sommes présentement en période d’austérité économique. Le gouvernement péquiste de Pauline Marois continue de mettre en place des politiques budgétaires restrictives, en coupant dans les dépenses publiques pour atteindre l’équilibre budgétaire en 2014. Ces coupures affectent entre autres le système de santé et des services sociaux.

L’impact est majeur dans notre organisation. Ces coupures budgétaires représentent des fermetures de services et des abolitions de postes à l’interne. Plusieurs d’entre vous sont inquiets face à leur avenir à l’Institut. Nombreux sont ceux qui se questionnent sur l’impact que ses coupures auront sur eux. Sachez que nous sommes sensibles aux inquiétudes que vous vivez. 


Présentement, plusieurs ouï-dire circulent. En fait, plusieurs personnes font de la désinformation; syndiqués comme cadres. Dans un dossier comme celui-là, c’est ce qui est de pire pour augmenter l’inquiétude. Dans le but de vous informer adéquatement sur la situation, nous avons planifié une assemblée générale le 14 mai prochain. Lors de cette rencontre, nous vous informerons de vos droits en lien avec ce qui est prévu à la convention collective : fermeture de service (article 14.06 et 14.10 de la convention collective national) et procédure de supplantation (article 7 des ententes locales.) 


Présentement aucune entente n’est intervenue entre le syndicat et l’employeur. Donc, si la fermeture était effective immédiatement, ce serait la procédure normale de supplantation qui s’appliquerait. Comme nous vous avons informés, nous avons eu une première rencontre avec l’employeur le 23 avril dernier. C’est seulement à ce moment que nous avons été informés que l’unité H-2 allait être fermée définitivement en novembre 2013. Nous avons alors posé des questions auxquelles nous aurons des réponses lors de la prochaine rencontre, le 6 mai prochain. 


Nous irons ensuite en assemblée générale le 14 mai pour répondre à vos questions et connaître vos suggestions dans ce dossier. Nous voulons obtenir un mandat clair de l’assemblée générale pour regarder les alternatives susceptibles de réduire l’impact sur les personnes salariées (entente avec l’employeur).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire