vendredi 21 juin 2013

Une journée réussie



C’est le jeudi 13 juin dernier que nous avons tenu une journée de mobilisation pour affirmer notre désaccord face aux coupures faites et annoncées par les dirigeants de l’Institut.

Ce fut une belle journée festive. Les travailleurs sont venus nombreux. Plus de 400 hot-dogs ont été distribués à environ 200 travailleurs présents tout au long de la journée. Nous avons brandi des pancartes aux cadres, membres du CA, travailleurs entrant à l’Institut, ainsi qu’aux automobilistes qui circulaient sur Henri-Bourassa. En effet, de nombreux chauffeurs nous ont envoyé des signes d’encouragement avec leurs klaxons. Notre message clair a bien passé : couper des postes-cadres et non pas des postes de travailleurs syndiqués.

Je vous rappelle que lors du CA de mai dernier, Jacques Jodoin, le Directeur général adjoint administratif (DGAA), nous annonçait que la fermeture temporaire du H-2 allait être finalement permanente et qu’en plus, le F-2 allait fermer de manière temporaire. Tout cela s’ajoute aux deux postes déjà coupés dans le secteur administratif où d’autres postes pourraient d’être coupé par l’employeur.


L’exécutif syndical est bien entendu contre ces mesures. Nous croyons qu’elle ne répond en rien aux demandes du gouvernement. D’ailleurs, suite à un article paru le 11 mai dernier dans le journal La Presse, le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Réjean Hébert, a lui-même répondu dans une lettre ouverte. Il signalait que le plan de réduction de l’Institut n’était pas encore approuvé par l’agence de Montréal et il affirmait qu’il ne le serait pas non plus. Selon le ministre, les réductions devaient se faire sans restreindre les services aux clients. Nous sommes tout à fait d’accord.

Il faut comprendre que les fermetures annoncées par le DGAA annonçaient une perte de 25 postes syndiqués ainsi que 25 autres postes déplacés sur l’équipe volante.


Finalement, nous vous remercions de votre participation. Votre implication démontre à l’employeur que nous sommes solidaires. Sachez qu’ensemble, nous pouvons espérer contrecarrer les décisions arbitraires prises par l’employeur et freiner les coupures imposées par le gouvernement.




jeudi 20 juin 2013

Nous avons le regret de vous annoncer le décès d'un de nos retraités, M. André Dubois. Le SCFP 2960 et tous ses membres souhaitent leurs plus sincères condoléances à la famille.

André Dubois (1946-2013). Montréal, le 10 Juin 2013, à l'âge de 67 ans, est décédé M.André Dubois (retraité de l'Institut Philippe-Pinel) époux de Mme Renée Rochefort. Outre son épouse, il laisse dans le deuil sa fille Stephany, sa soeur Evelyn (Richard), sa nièce Corine, son beau-père Étienne Favreau, ses beaux-parents Lorraine et Jean-Claude Rochefort, son beau-frère Yves, sa nièce Michèle-Andrée, autres parents et amis. La famille recevra les condoléances au 8005 Notre-Dame est Montréal, dimanche 16 Juin de 8 heures à midi. Une cérémonie religieuse, sur place, sera célébrée à 10.30 heures. Des dons à la Société Québécoise du Cancer seraient appréciés. Direction funéraire Montréal: 514-353-9199 Michelle Fortin

http://salonlfc.com/avisdedeces/11062013/DuboisAndr#sthash.H8slxqxw.dpuf


jeudi 6 juin 2013

Rencontre au SCFP-Québec

Le mardi 4 juin, nous avons rencontré la présidente du SCFP-Québec[1], Mme Lucie Levasseur et le secrétaire général, M. Denis Bolduc. L'objectif de la rencontre était une demande de soutien dans le dossier de grief entourant la prise d'otage.

Nous voulions premièrement qu’ils fassent des représentations auprès des instances concernées (ministère, CSST, FTQ).

Nous voulions aussi un soutien d'ordre financier, car les griefs concernant la prise d'otage au D-2, dont certains de nos membres ont été victimes le 29 avril 2011. En effet, cet arbitrage administratif prendra plusieurs jours de procédure et demandera de grandes ressources financières.

Selon l'analyse de la société d'avocats Melançon, Marceau, Grenier et Sciortino, nous avons un bon dossier pour procéder par vois de grief et obtenir une décision face a l'imputabilité de l'employeur lors de cet événement et nous croyons que nous pouvons aller chercher un dédommagement monétaire pour les dommages que nos travailleurs on subit lors de cette prise d'otage.

Nos dirigeants nous ont assuré leur soutien et nous appuierons lors de nos demandes au prochain congrès du SCFP-Québec, juin.

D'ailleurs, souvenons-nous du congrès de 2011 où Karine Cabana a proposé une résolution et qui avait obtenu le soutien unanime du SCFP-Québec et du SCFP-national. Ces derniers s’étaient totalement engagés dans notre bataille qui dure depuis. L'arbitrage de grief est l'une des étapes qui nous restent à accomplir dans le plan d'action adopté en assemblée générale. Il nous reste aussi à faire appliquer les recommandations du rapport d'enquête comme la CSST l'a ordonné.

Par exemple, l’employeur doit se doter d’une procédure de prise d'otage à jour. Il doit de plus assurer la formation, l’entrainement et la supervision des travailleurs pour qu’ils aient les connaissances requises pour faire face à une nouvelle prise d’otage.

Laissez-moi vous reposer la question qui tue : « qui d'entre vous a reçu la formation sur la procédure à suivre lors d’une prise d'otage? »

Nous vous invitons à l'assemblée du 26 juin prochain pour un suivi de ce dossier et d’autres dossiers.



[1]SCFP-Québec 
Comptant plus de 111,000 membres au Québec, le SCFP représente 20,000 périsoignants œuvrant dans le secteur de la santé et des services sociaux au Québec. 

mercredi 5 juin 2013

Manifestation 
le jeudi 13 juin prochain


Nous tiendrons une journée de manifestation le jeudi 13 juin prochain dans le cadre des coupures entourant l’optimisation des services de santé.

En effet, nous avions appris la fermeture temporaire de l’unité H-2 lors du C.A. du 11 avril dernier pour finalement apprendre que cette fermeture serait permanente lors du C.A. du 9 mai 2013. Nous avons aussi appris la fermeture temporaire de l’unité F-2 lors de ce C.A.

Ces coupures engendrent environ 25 mises à pied et 25 mises à pied temporaires en plus de couper environ 35 lits. Ce qui équivaut à 13 % des lits à Pinel. C’est, selon nous, scandaleux et inacceptable.

Nous sommes d’accord avec la vision du ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Réjean Hébert. Lors d’une sortie médiatique dans La Presse le 12 mai dernier, le ministre interdisait la coupure de service. Pour nous, l'employeur devrait regarder du côté patronale. Nous croyons que toute coupure de travailleurs syndiqués est inacceptable et c’est donc dans le but de faire valoir notre point que nous allons manifester le 13 juin prochain.

Venez en grand nombre vous joindre à nous de 7 h à 19 h.

Des beignes et du café seront disponibles de 7 h à 9 h et des hot-dogs et de la liqueur seront offerts durant les périodes de repas.

On vous attend
L’exécutif du SCFP-2960

Assemblée général le 26 juin prochain

Nous vous convoquons pour une assemblée générale le 26 juin prochain pour traiter des sujets suivants :


  • Fermeture unités H-2 & F-2
  • Abolition de poste (secteur administratif)
  • Cotisation syndicale


Les rencontres se feront sur les heures habituelles :
11h, 12h, 13h, 16h, 17h, et 18h
De nuit, le 27 juin à 1h30 et 2h15


Le repas sera fourni sur inscription par feuille sur les unités ou par courriel (fkociper@scfp2960.co) avant le 18 juin.


Tirage de billet pour le tournoi de Golf
de la Fondation du Docteur Benoit Deshaies


Lors de notre journée de mobilisation, le jeudi 13 juin prochain, nous effectuerons le tirage de 2 places pour le prochain tournoi de golf de la Fondation du Docteur Benoit Deshaies.

Pour vous inscrire, veuillez nous transmettre votre nom et celui de votre partenaire. Vous pouvez le faire d’avance au bureau syndical, l’envoyer par courriel (scfp2960@scfp2960.co) ou le remplir le jour même lors de la manifestation. Sachez que seulement les employés de l’Institut peuvent participer mais que les partenaires peuvent être des retraités de Pinel.

Nous souhaitons à tous
BONNE CHANCE !

Où : Club de golf Hériot, Drummondville
Quand : Le jeudi 20 juin 2013, 10 h 30
Formule : Quatre balles, meilleure balle
(continuous mulligan)
Incluant brunch, golf, voiturette et souper.


Téléphone d’urgence au service de sécurité

Nous avons appris récemment que les gardes au contrôle central se sont retrouvés dans une situation fâcheuse.
Lors du bris des 2 ascenseurs, les gardes ont tenté de rejoindre le responsable de garde, soit Benoît Deschênes, sur son téléphone d’urgence. Quelle ne fut pas leur surprise quand ils ont entendu le téléphone sonné à quelques mètres d’eux! En effet, l’adjoint au chef du service de la sécurité avait laissé son cellulaire sur son bureau.
Heureusement, grâce à l’intelligence et la débrouillardise des gardes, la situation a été gérée sans problématique majeurs.
Nous savons que les bonus ont disparus, mais peut-être que les primes de disponibilité seront aussi bientôt coupées!