jeudi 13 février 2014

Résultat alarmant du sondage de l’agrément 2014

Nous sommes très heureux que 254 travailleurs aient rempli le sondage sur la culture de sécurité des patients et que 316 travailleurs aient rempli le sondage sur la qualité de vie au travail. Les résultats sont disponibles sur le PHIL et sont très intéressants.

Culture de sécurité

Il est intéressant de réaliser qu’au niveau de la culture de sécurité, seulement un (1) élément va très bien. Cet élément est :

«Dans cette unité, lorsque survient une erreur grave, nous cherchons à savoir pourquoi elle s’est produite et comment empêcher que la même erreur se reproduise.»

En fait, ce qui va bien, c’est que lorsque ça va très mal, on se pose des questions!

Sinon il y a 23 éléments qui peuvent être améliorés et 16 éléments qui doivent être regardés de très près. Dans les éléments qui doivent être regardés de très près, notons des problématiques au niveau du climat favorisant la sécurité, des mesures disciplinaires, de l’information et des décisions de la haute direction. Rien de sécurisant.

Qualité de vie au travail

Dans ce sondage, il y a 7 éléments qui, selon l’évaluation des travailleurs, vont très bien. Il faut retenir qu’il s’agit majoritairement d’élément faisant rapport du travail d’équipe. Donc ce qui va bien à Pinel, c’est le travail d’équipe

Autrement, il y a 12 éléments qui peuvent être améliorés et 11 éléments qui doivent être regardés de très près. Dans les éléments qui doivent être regardés de très près, notons que les problématiques se situent beaucoup au niveau des cadres supérieurs. Il faut aussi réaliser que la plupart trouvent que le milieu n’est pas sécuritaire, que les travailleurs ont rarement hâte d’aller travailler et que l’organisme ne prend pas les mesures efficaces pour empêcher la violence et les mauvais traitements.

Le sondage de l’agrément nous confirme donc que le climat de travail n’est pas bon

En conclusion, souhaitons que ce portrait du travail à l’Institut puisse servir de réveil pour les dirigeants et que la gestion de l’Institut s’améliore à chaque nouvelle décision.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire