jeudi 6 août 2015

                                                                                       



                                                                                          6 août 2015


Suivi fermeture de l’unité H2


Nous souhaitons vous faire un petit suivi sur la fermeture de l’unité H2. Habituellement dans de telles circonstances nous aurions fait une assemblée générale d’urgence mais étant donné que c’est la période où il y a le plus de gens en vacances, nous avons décidé de reporter le tout en septembre.

Contrairement à la première fois où c’était l’employeur qui voulait fermer le H2,  ici, c’est le ministère qui entérine la fermeture. Nous ne sommes pas plus en accord avec cette position.
Suite aux premières analyses, ce que nous pouvons constater, c’est que malgré que nous ayons été exclus en quelque sorte de la loi 10, cette dernière nous touche tout de même. Pinel n’a pas été inclus dans les Centre Intégré Universitaire de Santé et Services Sociaux (CIUSSS) à cause du spécifique et l’exclusivité au niveau des soins donnés. Autrement dit, nous avons été exclus parce que Pinel est un établissement de 3e ligne à sécurité maximum qui soigne les cas de santé mentale les plus dangereux et les plus lourds du Québec. C’est que la loi 10 vient nous toucher, la réorganisation du réseau fait en sorte que nous devrons répondre à notre spécificité de 3e ligne. Il est clair que pour le gouvernement, la transition n’est plus dans le mandat de Pinel.

Dans le contexte actuel de fermeture, l’employeur et le ministère ont vu « l’opportunité » de faire une pierre deux coups. En effet, la fermeture de l’unité H2 permet de rénover les lieux afin de le rendre au même niveau sécuritaire que les unités H3-H-4 pour répondre éventuellement à une clientèle de 3e ligne. Mais cela permet aussi à l’employeur de diminuer sa dette envers le ministère.

La fermeture officielle arrive à grands pas, mais soyez assurés que nous ne sommes pas loin. Les rencontres avec l’employeur commenceront dans la semaine du 24 août. Nous ferons tout  en notre possible pour que les impacts de cette fermeture nous touchent le moins possible. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution du dossier au fur et à la mesure dès que les échanges patronaux-syndicaux commencent.

                                                                                                                                  Votre exécutif


Aucun commentaire:

Publier un commentaire