jeudi 11 août 2016

Pétition contre la création d’un 2e poste d’infirmier-clinicien par unité


Comme vous le savez, la DSI-SM a l’intention de créer un 2e poste d’infirmier-clinicien par unité de soins. Syndicalement, nous ne sommes pas contre cette décision, mais nous sommes en désaccord avec la manière dont cela se fera. L’employeur a décidé d’agir en abolissant certains postes d'infirmiers-techniciens pour les transformer en postes d’infirmiers-cliniciens.

Cela a comme conséquence de brimer la notion d’ancienneté en permettant à des infirmiers-cliniciens d’obtenir des postes plus avantageux en priorité à des infirmiers-techniciens ayant plus d’ancienneté. Cela limite aussi la mobilité des infirmiers-techniciens (postuler sur d’autres unités).

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un infirmier-clinicien peut déjà postuler sur un poste technicien et il sera payé comme clinicien. Donc le maintien de poste d’infirmiers-techniciens ne limite ni la mobilité ni la rémunération des infirmiers-cliniciens.

Nous craignons aussi que ce changement crée de la rivalité interprofessionnelle et une hiérarchisation des actes infirmiers. Nous avons des raisons de croire que la justification d’un 2e poste d’infirmier-clinicien est d’attribuer à l’infirmier-clinicien des actes attribuables à l’assistant-coordonnateur/coordonnateur. Et en raison du ratio inf./patients presque illégal à l'Institut comparativement au reste du réseau de santé, les infirmiers doivent être affectés à des tâches auprès de la clientèle et non à des tâches administratives.

Nous croyons que le besoin d’avoir un 2e poste d’infirmier-clinicien sur les unités de soins n’est pas justifié présentement. L’infirmier-clinicien fait pratiquement seulement les tâches qu’il partage avec l’infirmier-technicien. Pour qu’un clinicien puisse être capable de faire son spécifique, il faudrait qu’il y ait minimalement toujours 2 infirmiers par unité sur les quarts de jour et de soir.

Nous réclamons donc que la DSI abandonne son idée de créer un 2e poste d'infirmier-clinicien sur chaque unité de soins, car si l’employeur désire avoir plus d’infirmiers-cliniciens à l’Institut, il n’a qu’à le faire par l’embauche systématique d’infirmiers-cliniciens et par l’attrition des infirmiers-techniciens déjà à l’embauche.

Les infirmiers-techniciens présents et passés ont rendu de fiers services à l’établissement pendant de nombreuses années et méritent d’être traités avec respect.

Nous invitons donc les infirmiers-techniciens et les infirmiers-cliniciens à venir signer la pétition au local syndical (sous-sol près du local AS-32) ou celle qui circule présentement sur les unités.

Merci



Sylvain Lemieux​​​​​​​​ 
Président SCFP-2960​​​​​​​​


Tony Gagné
Infirmier A-2 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire